Je suis fait du bruit des autres

(petite histoire des quantités négligeables)

Nous avons imaginé une proposition autour d’une silhouette masquée. Un groupe amateur est invité au plateau pour travailler la notion de foule et d’anonymat. Emerge alors un questionnement sur l’individu et la communauté. Qu’avons-nous en commun une fois dénués de nos particularités ? Quelles sont nos pulsions communes ? Comment, malgré tout, laisser voir nos singularités ? De cette recherche naît une danse physique et théâtrale où les corps chutent, glissent, résistent, s’attirent, se repoussent, pour tenter de mieux se tenir ensemble.

Je suis fait du bruit des autres est né d’un questionnement sur la manière de partager un processus de création avec le public. Sur chaque territoire investi, un groupe d’une vingtaine de personnes volontaires, sans prérequis et de tous âges, est constitué et invité à vivre cinquante heures de création pour fabriquer une œuvre collective à partir d’une structure initiale que nous avons formalisée.

Le processus qui cherche une danse essentielle, possible pour tous, participe finalement à l’émergence des singularités. Il respecte la capacité des corps. L’erreur et la contrainte sont source de création et la fragilité est guidée vers la poésie.

  • Projet participatif pour 20 amateurs
  • Format 1h
  • Chorégraphie, mise en scène et interprétation : Sylvain Bouillet, Mathieu Desseigne et Lucien Reynès
  • Création sonore : Thomas Barlatier
  • Création lumière : Pauline Guyonnet
  • Costumes : Natacha Costechareire